Chaud – colat

Quel est le point commun entre mon grand-père (paternel) et mon professeur de yoga (Indonésien) ?
Les éclairs aux chocolats. En plus de la transmission de deux formes de sagesse bien différentes.
Le premier se contentait d’un seul éclair au chocolat en dessert ou pour le goûter, éclair dont il savait naturellement écrire et prononcer le nom.
Le second peut en engloutir trois d’affilée, voire d’un coup et doit s’y prendre au même nombre de fois pour faire comprendre à la vendeuse quelle est la pâtisserie qui attise sa convoitise et que oui, il en veut 3, oui, oui sur place.

TU Article Mai 2018