Eh bien chantez maintenant !

Le mois dernier je vous ai laissé sur une chanson (et non pas une sonnerie) de Téléphone, et depuis j’ai cru comprendre qu’il avait un peu plu !
Quelqu’un ou une d’autre que moi chanterait-il ou elle comme une seringue ? Et qu’est-ce qui est pire, chanter comme une seringue (ce qui est assurément d’actualité planétaire) ou chanter comme une casserole ? Cela dépend peut-être de ce qu’on met dans la casserole…ou dans la seringue !
Personnellement j’ai cédé au chant des sirènes et je me suis fait vacciner dans le bras et dans l’espoir de retrouver la liberté, de pouvoir voyager cet été, même s’il ne s’agit pas de chanter la victoire avant le temps, ce qui étant donnée ma totale inaptitude au chant revient de facto à « crier » victoire. En anglais « crier victoire » se dit « It’s not over until the fat lady sings ». Ah. Elle n’est pas très Charlie cette expression dites-moi…c’est quoi cette histoire de « fat lady » ? Celle de la Castafiore ? Celle de la Callas avant 1954 ? Non, mais pas loin, il s’agirait d’une Valkyrie dans la chevauchée wagnérienne éponyme. Espérons que cette expression marque le chant du cygne d’une époque aux accents de body-shaming.

TU Article Juin 2021