L’année du singe…si seulement…

Cela fait désormais trois mois que nous sommes dans l’année du singe et je n’ai pas encore fait (ici ni ailleurs) une seule blague – déplacée ou pas – à ce sujet. Cela m’étonne, voire m’inquiète. Mais il y a une raison à mon étrange manque d’humour simiiforme. Depuis relativement peu de temps, le mot « singe » me rend triste, il est devenu pour moi le synonyme du manque de responsabilité et de respect de mon espèce (homo sapiens mes fesses) envers la planète qu’elle habite et envers ceux qui l’habitent avec elle et dont elle détruit sans cesse ni vergogne les habitats.

TU Article Mai 2016