Le grand méchant loup

Avoir les foies, les grelots, les jetons, les chocottes, les pépettes, la frousse, le trouillomètre à zéro (pourquoi pas à 100 ? ou 1000 ?), attraper la chienne (en québécois), bref serrer les fesses ou (et ?) faire dans son froc…parce qu’on l’a au ventre…la peur. La peur, l’émotion qui accompagne la prise de conscience d’un danger, d’une menace. Elle débarque, et hop vous piège tel un Oryctolagus cuniculus pris dans des projecteurs d’ondes électromagnétiques dont les longueurs d’onde dans le vide sont autour de 550 nm destinés à l’éclairage de la route empruntée par un véhicule la nuit (un lapin pris dans les phares pour être plus claire – alors que je m’appelle Stéphanie) et vous fait faire n’importe quoi.
TU Article Septembre 2020

TU Article Sep 2020_2