Vive le Vent !

Vive le vent !

Enfin « vive le vent », vive le vent pourquoi pas mais pas celui qu’on sème pour récolter la tempête, ni celui que votre voisin d’avion passe, ni celui contre lequel il est inutile de pisser, et encore moins celui qu’on se prend !
Mais plutôt le bon vent qui nous emmène chez un-e ami-e, celui que l’on a en poupe, celui auquel est le nez de flâneurs. Il y a aussi : passer en coup de vent, humer du vent (jeûner), autant en emporte le vent (pas le film mais l’expression qui veut dire des paroles des paroles et toujours des paroles, en l’air…forcement puisque le vent les emporte). Oui, je sais je cite Dalida, y’a plus dans le vent comme référence !

TU Article Decembre 2019